28 C
Abidjan
lundi, décembre 5, 2022
No menu items!
Accueil Non classé Bénin: après la prison, Patrice Houssou-Guèdè réintégré au sein du Conseil communal...

Bénin: après la prison, Patrice Houssou-Guèdè réintégré au sein du Conseil communal de Calavi


—Publicité—

Après sa libération le samedi 15 Janvier 2022, l’ancien maire de la Commune d’Abomey-Calavi, Patrice Houssou-Guèdè a été rétabli dans ses fonctions pour finir son mandat encore en cours comme le permet les textes en vigueur en République du Bénin.

La Commune d’Abomey-Calavi a été au cœur durant ces derniers mois de plusieurs scandales domaniaux qui ont impliqué des élus communaux. Si plusieurs postes restent encore vacants parce que les ex occupants séjournent momentanément en prison, celui de l’ancien maire Patrice Houssou-Guèdè est à nouveau occupé.

Libéré de prison le 15 janvier dernier après 12 mois de détention, l’ex-patron des renseignements sous le général Mathieu Kérékou a saisi le maire de la Commune d’Abomey-Calavi pour être rétabli dans ses fonctions au sein du Conseil communal. Il avait été reconnu coupable de délivrance de fausses lettres d’attribution ayant conduit à la délivrance de faux certificats administratifs de parcelles.

Selon le maire de la Commune d’Abomey Calavi, Angelo Ahouandjinou, « Patrice Houssou-Guèdè a été libéré après avoir purgé sa peine. Mais la loi dit que lorsque vous êtes condamné, vous n’êtes pas candidat et vous ne pouvez postuler à aucune élection, mais vous finissez le mandat en cours« , a rappelé l’autorité communale d’Abomey calavi pour justifier le rétablissement de l’ex-patron des renseignements.

« A ce titre, l’intéressé m’a écrit et il a été rétabli dans ses fonctions. Il a repris sa place au sein du conseil communal mais actuellement, il a sollicité une permission pour aller se faire soigner hors du territoire national« , précise l’édile de l’hôtel de ville de Calavi.

En dehors du poste de l’ancien maire Patrice Houssou-Guèdè, plusieurs autres conseillers se retrouvent actuellement dans les liens de la justice dont des chefs d’arrondissement. Le maire Angelo Ahouandjinou entend procéder au remplacement de certains conseillers condamnés par la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme.

Le 1er Avril pour installer certains conseillers…

Le maire de la Commune d’Abomey-calavi va procéder au remplacement de certains chefs d’arrondissement qui ont maille à partir avec la justice. Selon l’autorité communale, des chefs d’arrondissement intérimaires seront nommés et installés le 1er Avril prochain.

Mais à l’arrondissement de Ouèdo, précise le maire, aucune installation ne sera faite tant que la justice ne donne son verdict dans le dossier dans lequel le chef d’arrondissement de Ouèdo est impliqué. Le CA est en effet en détention provisoire en attente de son jugement.

Les 11 conseillers communaux en prison dans le dossier des 39 hectares de terre à Abomey Calavi ne seront pas non plus remplacés. Selon les explications du maire, après leur condamnation, ils ont interjeté appel de la décision. Angelo Ahouandjinou estime que tant que la justice ne se prononce pas sur l’appel, il ne pourra procéder au remplacement de ces conseillers communaux.



La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils