30 C
Abidjan
mercredi, décembre 7, 2022
No menu items!
Accueil Non classé «Elle ne méritait pas de finir sa vie…» : la peine d’une...

«Elle ne méritait pas de finir sa vie…» : la peine d’une mère condamnée à perpétuité réduite…


Le corps sans vie de Ryder, 2 ans, avait été retrouvé le 1er janvier 2021 à son domicile d’Oklahoma, aux Etats-Unis.

C’est Rebecca Hogue, sa mère, qui avait fait la macabre découverte en rentrant du travail. L’enfant gisait dans son lit.

Une autopsie avait été pratiquée et révélé que la victime avait été battue à mort avec un objet contendant.

Très rapidement, l’enquête avait révélé que c’était Christopher Trent, le compagnon de la jeune femme, qui avait tué le petit garçon.

Quatre jours plus tard, la police avait retrouvé le corps sans vie de Trent dans les montagnes de Wichita. L’homme avait mis fin à ses jours.

Sur un arbre à proximité du corps, était gravée cette phrase: «Rebecca est innocente».

Peu avant le meurtre, la maman avait relevé des coupures et des ecchymoses sur son enfant. Lorsqu’elle avait confronté son ex-compagnon à ce propos, celui-ci aurait nié toute implication.

Elle avait des doutes, mais l’aurait cru. «J’ai été manipulée» avait-elle juré au procès. La mère de famille avait été condamnée à la prison à vie pour meurtre au premier degré en novembre 2021.

Vendredi dernier, le juge Michael Tupper a suspendu cette peine à 16 mois d’emprisonnement, commentant qu’elle «ne méritait pas de finir sa vie en prison».



La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils