28 C
Abidjan
samedi, novembre 26, 2022
No menu items!
Accueil Non classé États-Unis: un prêtre, ayant « mal baptisé » des milliers de fidèles, contraint à...

États-Unis: un prêtre, ayant « mal baptisé » des milliers de fidèles, contraint à la démission


—Publicité—

Un prêtre catholique de la ville de Phoenix, Andres Arango, a baptisé des milliers de personnes en utilisant une formule incorrecte, indique « The Independent ». Andres Arango a été contraint de démissionner après que le Vatican a jugé qu’il avait bâclé des milliers de baptêmes pendant 25 ans.

« Nous vous baptisons au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ». C’est en prononçant ces mots que pendant 20 ans, le prêtre catholique américain Andres Arango a baptisé des milliers de fidèles dans sa paroisse, située dans le diocèse de Phoenix, dans l’état de l’Arizona, au sud-ouest des États-Unis.

Or, la formulation n’est pas la bonne. Pendant toutes ces années, le père Arango aurait dû dire « je vous baptise » au lieu d’utiliser le pronom « nous vous baptisons ». Un écart de formulation léger, mais qui a coûté à l’évêque son titre, et sa carrière au sein de l’Église catholique, rapporte ce mardi la chaîne américaine CNN. Le religieux a présenté sa démission le 1er février dernier.

« Le problème avec l’utilisation de ‘nous’ est que ce n’est pas la communauté qui baptise une personne, c’est plutôt le Christ, et lui seul, qui préside à tous les sacrements, et c’est donc le Christ Jésus qui baptise », a expliqué l’évêque Thomas Olmsted, du diocèse de Phoenix, dans un communiqué adressé aux paroissiens.

Des milliers de baptêmes potentiellement concernés

Selon l’évêque, la Congrégation du Vatican pour la doctrine de la foi avait précisé en 2020 que les baptêmes conférés avec la formule « nous baptisons » devaient être invalidés et que les individus devaient être rebaptisés. Le diocèse de Phoenix a mis en ligne un site internet d’aide et d’information pour toute personne qui pense avoir eu un baptême invalide.

« Cela m’attriste d’apprendre que j’ai effectué des baptêmes invalides tout au long de ma carrière de prêtre en utilisant régulièrement une formule incorrecte », a réagi l’intéressé dans un message public. « Je regrette profondément mon erreur et comment cela a affecté de nombreuses personnes dans votre paroisse et ailleurs ».

L’évêque Thomas Olmsted a ajouté qu’il ne croyait pas que le père Andres Anrango ait eu l’intention de nuire à ses paroissiens en utilisant cette formulation pendant des années. Ce dernier continuera par ailleurs à être prêtre, et il s’est engagé à aider les milliers de personnes qui ont été victimes de baptêmes jugés erronés.



La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils