30 C
Abidjan
lundi, décembre 5, 2022
No menu items!
Accueil Non classé Mafia foncière à Calavi: Houénou de-Dravo et Germain Cadja Dodo déposés en...

Mafia foncière à Calavi: Houénou de-Dravo et Germain Cadja Dodo déposés en prison


—Publicité—

L’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi, Liamidi Houénou de Dravo et l’ex-Chef d’arrondissement de Godomey Germain Cadja Dodo sont déposés en prison ce vendredi. Ils sont poursuivis dans une nouvelle affaire domaniale. Au total cinq mandat de dépôt ont été décernés par le procureur.

Une nouvelle affaire de mafia foncière secoue la cité dortoir. Cette fois-ci, il s’agit d’un domaine de 17 hectares qui a fait objet d’un double dédommagement. L’ancien maire Liamidi Houénou de Dravo et Germain Cadja Dodo, tous deux cités dans le dossier, ont été placés en détention provisoire cette nuit.

Ces deux anciennes autorités communales et plusieurs autres personnes citées dans le dossier, sont poursuivies pour extorsion d’actes administratifs, faux et usage de faux, complicité d’escroquerie et complicité de faux et usage de faux. En dehors de Liamidi Houénou de-Dravo et de Germain Cadja Dodo, les sieurs Nougbode Augustin, Bocoga Darius, Nougbode Jean Marie ont été aussi placés en détention provisoire. Par ailleurs, d’autres accusés ont été placés sous contrôle judiciaire.

Une affaire de double dédommagement

La nouvelle affaire domaniale dans la commune d’Abomey-Calavi concerne un domaine de 17 hectares. Ce domaine a fait l’objet d’un double dédommagement au profit de quatre familles. Le premier dédommagement remonte à 1969 et le second à 2015. Le domaine est de 17 hectares et situé vers la zone de l’IITA, dans le quartier Allègléta.

De sources concordantes, le premier dédommagement est intervenu après le désistement et l’abandon du domaine par les familles. L’Etat avait donc enclenché le processus de dédommagement, qui a abouti au versement d’une redevance au profit des propriétaires terriens. Les quatre familles avaient donc pris chacune le montant qui correspond à sa superficie. Mais en 2003, des représentants de ces mêmes familles sont revenus à la charge en exigeant un autre dédommagement. Plus de 300 parcelles appartenant à la réserve administrative auraient été attribuées dans ce dossier. Le deuxième dédommagement a été suscité sous la mandature de l’ancien maire Liamidi Houénou de-Dravo.



La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils