26 C
Abidjan
samedi, janvier 28, 2023
No menu items!
Accueil Non classé Maroc: un ancien ministre condamné 3 ans de prison ferme

Maroc: un ancien ministre condamné 3 ans de prison ferme


Mohamed Ziane âgé de 79 ans, ancien ministre marocain des droits de l’Homme devenu un critique virulent du gouvernement, a été condamné mercredi 23 février à trois ans de prison, après avoir été reconnu coupable de certaines accusations portées contre lui.

Ziane a été jugé l’année dernière après avoir accusé les services de sécurité du royaume d’avoir truqué une vidéo prétendant le montrer dans une situation compromettante avec une femme mariée dans une chambre d’hôtel.

L’ancien ministre a accusé le chef de la police et des forces de sécurité intérieure du Maroc, Abdelatif Hammouchi, d’avoir truqué les images qui ont provoqué une polémique.  

Ziane, qui faisait face à un total de 11 chefs d’accusation, dont « outrage à décision judiciaire », « tentative d’influencer des décisions du pouvoir judiciaire avant la décision de justice », « diffamation », « insultes » et « atteinte à l’honneur, aux sentiments, et au respect de l’autorité et des agents publics dans l’exercice de leurs fonctions », “adultère et harcèlement s3xuel”, avait également affirmé qu’ils étaient politiques.

Un tribunal de Rabat a « condamné mercredi 23 février M. Ziane à trois ans de prison et à une amende de 5 000 dirhams (environ 530 dollars) », quelques mois après que le ministère de l’Intérieur du pays a déposé une plainte l’accusant de « diffuser de fausses accusations ».

Son avocat Amal Khalfi a déclaré à l’AFP « nous ne connaissons pas encore les détails du verdict. Nous ne savons pas quelles accusations ont été retenues ».

LIRE AUSSI: France: Claude Guéant ex-ministre de l’intérieur condamné à deux ans d’emprisonnement dont un ferme. Vidéo

Mohamed Ziane fut ministre des Droits de l’Homme entre 1995 et 1996. Proche des cercles du pouvoir, il fut également l’avocat du gouvernement dans les années 1990. Ces dernières années, il est devenu célèbre pour son franc-parler envers l’appareil sécuritaire marocain.






La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils