30 C
Abidjan
mercredi, novembre 30, 2022
No menu items!
Accueil Non classé Robinho, acculé : l’Italie demande son extradition et émet un mandat d’arrêt...

Robinho, acculé : l’Italie demande son extradition et émet un mandat d’arrêt international


Le joueur, condamné par la justice italienne à neuf ans de pression pour avoir participé à un viol collectif en 2013, est réfugié dans son pays.

Le 19 janvier, Robson de Souza (38 ans), connu professionnellement sous le nom de Robinho, a vu à quel point toutes les ressources à sa disposition étaient épuisées face à la peine qui l’a condamné en 2017 à neuf ans de prison pour avoir participé au viol collectif d’une femme d’origine albanaise. origine milanaise.

Près d’une décennie après les événements, la Cour de cassation italienne a confirmé la condamnation du footballeur.

Maintenant, une fois que Robinho n’a plus d’arguments pour continuer à retarder le processus, le parquet de Milan demande son extradition et a émis un mandat d’arrêt international contre lui afin que le joueur – qui était déjà impliqué dans une agression sexuelle présumée dans une boîte de nuit à Leeds peu après son arrivée à Manchester City en 2009 – purger la peine correspondante. Comme c’est le cas avec l’autre condamné dans l’affaire, son ami Ricardo Falco.

«Le seul crime que j’ai commis, c’est de ne pas avoir été fidèle à ma femme. Je n’ai commis aucune erreur en violant quelqu’un, en abusant d’une fille ou en sortant avec elle sans son consentement», a déclaré le footballeur dans une interview à UOL Esporte en 2020, où il a nié à plusieurs reprises que son comportement était inapproprié.

«Je n’ai pas eu de relation sexuelle avec elle. Il y a eu un contact physique avec consentement pendant quelques minutes, mais il n’y a pas eu de rapport sexuel, pas de pénétration, rien de tout cela. Je suis rentré chez moi», a déclaré le Brésilien, qui a assuré que ses amis avaient bien eu des relations sexuelles avec la jeune femme, qui avait 23 ans au moment des faits, bien que «consensuelles».

Va-t-il purger sa peine ?

En tout cas, le problème est désormais de savoir si Robinho purgera ou non sa peine. Réfugié dans son pays, le footballeur joue avec l’avantage que la Constitution brésilienne interdit l’extradition de ses citoyens et il semble peu probable que le Brésil exécute la peine si la justice italienne demande ainsi qu’il soit admis dans une prison du pays.

À l’heure actuelle, avec l’ordre international émis, Robinho ne pouvait être arrêté et mis à la disposition des autorités transalpines que s’il quittait le Brésil et était arrêté dans un pays qui maintient un traité d’extradition avec l’Italie. Une hypothèse qui semble également peu probable.



La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils