27 C
Abidjan
jeudi, janvier 26, 2023
No menu items!
Accueil Non classé Un père tue sa fille de 7 jours parce qu’il voulait un...

Un père tue sa fille de 7 jours parce qu’il voulait un garçon


Un père au Pakistan a été arrêté pour avoir tué sa petite fille de sept jours parce qu’il voulait que son premier-né soit un garçon.

Le nouveau-né nommé Jannat – qui signifie «paradis» en ourdou – a été abattu de cinq balles lundi à son domicile dans la ville centrale de Mianwali, a annoncé la police. Le suspect, identifié comme Shahzaib Khan, serait entré dans sa maison et aurait ordonné à sa femme de lui remettre Jannat avant d’abattre le bébé d’une semaine, a rapporté le journal Dawn.

Shahzaib, marié depuis deux ans, a ensuite pris la fuite mais a été arrêté jeudi dans un quartier voisin, a indiqué la police.

Dans certaines régions du Pakistan, les coutumes tribales signifient que les bébés filles peuvent être considérées comme une insulte à la virilité, selon Mail Online. 

L’oncle maternel de la jeune fille, Hidayatullah Khan, a déposé une plainte officielle contre le suspect du meurtre. « Une petite fille est née … il était furieux », a déclaré Hidayatullah, faisant référence au père.

L’oncle dévasté a déclaré que Shahzaib n’était pas retourné dans la maison familiale après avoir découvert que sa femme avait donné naissance à une petite fille et avait refusé de l’accepter.

LIRE AUSSI: Aspergée d’acide par son père parce qu’il voulait un garçon, elle partage un message inspirant (photos)

Hidayatullah a déclaré que le suspect était entré dans la maison familiale où des proches s’étaient réunis et avait ordonné à sa femme de lui remettre Jannat. « Le suspect a pris la fille entre ses mains et l’a abattue », a-t-il déclaré à Dawn.

Hidayatullah a affirmé qu’il avait tenté d’éloigner le bébé de Shahzaib, mais le suspect avait pointé l’arme sur lui et les autres proches et avait menacé de leur tirer dessus s’ils se rapprochaient.

L’affaire a déclenché la fureur au Pakistan, le public condamnant la mort «brutale» du nouveau-né.

« C’est au-delà de la barbarie, de la brutalité et de la violence. La seule solution pour arrêter cette brutalité est de le pendre publiquement », a écrit Tehseen Qasim, un internaute sur Twitter.






La source

- Advertisment -

Les plus populaire

Commentaires récents

Aller à la barre d’outils